Montpellier est une ville estudiantine. Une grande partie de la demande locative est assurée par les jeunes qui viennent effectuer leurs études dans cette cité héraultaise.

La demande est présente

Le marché locatif de Montpellier est plutôt en bonne forme malgré la crise. La demande de location est présente et elle a tendance à se stabiliser. En effet, les jeunes universitaires expriment des besoins importants en logement – la cité héraultaise étant une ville estudiantine par excellence – et les agents immobiliers comptent sur cette clientèle pour relancer leurs activités et la  location d'appartement à montpellier.

Les étudiants soutiennent le marché locatif montpelliérain

Les petites surfaces très demandées

Aujourd’hui, les agences immobilières se tournent plutôt vers la location appartement f2 montpellier tenant compte de la structure de la demande locale en logement. Les étudiants s'intéressent surtout aux petites surfaces offrant au plus deux pièces. On ne peut cependant pas dire que les tarifs locatifs pratiqués à Montpellier sont les plus abordables de l'Hexagone. En effet, pour ce type d'habitation, le locataire doit prévoir un budget mensuel de 600 à 700 euros. Il va sans dire que les grands appartements et les maisons ne sont pas à la portée des étudiants.

Où vont les locataires

Le secteur locatif montpelliérain est très dynamique dans les quartiers les mieux lotis en terme d'infrastructures. Bien évidemment, les biens situés près des sites universitaires ou non loin des établissements d'enseignement supérieur sont très prisés. C'est le cas par exemple de la localité Hôpitaux-Facultés où 82 % de la population est locataire de son appartement. De même, les bailleurs n'ont jamais de mal à trouver un client dans le centre-ville, c'est le cas à Écusson. Les autres quartiers : Richter,  Malbosc ou encore Ovalie ne démérite pas non plus.